Lutter contre l’obsolescence programmée, fantasme ou réalité ?

non à l'obsolescence programmée

Qu’est-ce que l’obsolescence programmée ?

Un an avant de fonder Odiss, nous sommes allés dans une déchetterie avec mon associé et nous y avons récupéré 4 ordinateurs. Revenu chez nous, nous les avons simplement branchés au courant avec les adaptateurs que nous avions en stock, et trois d’entre eux se sont tout de suite allumés. À cet instant, nous avions pu faire un premier constat : des ordinateurs étaient jetés avec d’autres déchets électroniques, même s’ils étaient encore fonctionnels après toutes ces années.

Nous avons réfléchi à ce qui paraît être un non-sens puis nous avons décidé de trouver une solution ; il fallait agir contre l’obsolescence programmée. Celle qui fait que nous nous séparons de nos produits numériques avant même qu’ils soient réellement dysfonctionnels. Celle qui fait qu’en réalité l’usage d’un produit est plus court que sa durée de vie intrinsèque. Notre opinion n’a fait que se renforcer avec les années. L’obsolescence programmée est partout (logiciel, matériel, appareil, marketing etc…) et nous pousse à acheter encore un peu plus de pièces électriques voire de nouveaux produits, pour remplacer parfois des objets qui fonctionnent encore. C’est sûr qu’ici, on ne vous expliquera pas quels produits électroniques sont les plus à la mode. Mais grâce à cet article, vous pourrez quand même faire bonne figure auprès de votre beau-frère informaticien. Vous n’avez pas tout perdu… 😊

L’ordinateur : un produit contraint à l’obsolescence programmée ?

Un ordinateur, déjà, c’est un outil. Un outil est là pour nous faire gagner du temps ou pour nous permettre de faire des tâches plus simplement et rapidement. Nous avons donc une attente vis-à-vis de cet outil. Nous acquérons un ordinateur dans le but de répondre à une tendance de consommation mais surtout à des besoins personnels et professionnels : monter votre nouvelle vidéo, regarder votre série préférée, consulter votre bilan comptable ou bien vos spams (non, non, la différence n’est pas si subtile que ça…), créer votre site internet, etc.

C’est bien à partir du moment où l’outil ne répond plus à nos attentes qu’il est obsolète. Donc, déjà, il y a un biais, d’obsolescence programmée. Ce n’est pas quand l’ordinateur ne fonctionne plus que sa durée de vie est terminée, mais bien lorsqu’il n’est plus utilisé. Donc notre objectif est que votre produit reste le plus longtemps utilisable par vous ! La durée de vie et d’usage dépendent d’un utilisateur. Mais malheureusement, ce n’est pas toujours lié à un véritable usage et c’est là où la « mode » a sa part de responsabilité. On pourrait croire que changer d’appareil est une nécessité alors qu’on pourrait juste changer un composant, faire une refonte logicielle et d’augmenter sa durée de vie et cela suffirait pour nous. Et même s’il est moche, on pourrait le garder, ça évite les déchets électroniques. Eh oui ! Pourquoi ne plus utiliser un objet juste parce qu’il nous paraît passé de mode ? Ce n’est donc pas un détail de se demander, qu’est-ce que je veux faire réellement avec l’informatique.

 Par conséquent, quand on parle d’usage, on parle bien de performance, de temps de chargement, de sécurité, de compatibilité logicielle, de temps de démarrage. Et c’est bien ça qui nous intéresse, car c’est à partir de ce moment-là que son utilisateur va chercher une solution, et dans notre société de consommation, la plupart du temps, cela consiste à le changer.

L’obsolescence programmée ralentie la vitesse de vos appareils électroniques.

Avec un record de 24 heures pour le démarrage d’un ordinateur client, on sait de quoi on parle. C’est indéniable, la majorité des personnes viennent nous voir, car leur ordinateur est lent. Il fonctionne, au sens où il s’allume et réalise les tâches, mais qu’est-ce qu’il est lent ! Et c’est bien là qu’on trouve la première source de l’obsolescence ; tous les procédés qui provoquent une baisse de performance de l’ordinateur, tout ce qui va ralentir l’ordinateur. C’est imperceptible au début, mais on sait ce que ça donne à la fin : un ordinateur insupportable à utiliser. Et c’est là où c’est complexe, car n’importe quel service sur l’ordinateur, qui ne sert pas l’utilisateur, dessert de facto l’utilisation de l’ordinateur. Et c’est bien là un des facteurs sur lequel nous pouvons agir profondément pour que l’ordinateur garde une bonne utilisation.

La grande question : quels rôles jouent, les grandes entreprises dans le phénomène de l’obsolescence programmée ?

Nous n’allons pas esquiver la question fatidique. Celle qui revient à chaque salon, lors de chaque débat ; qui sont les grands instigateurs de cette obsolescence programmée ? Malheureusement, la réalité technique n’est pas manichéenne. L’obsolescence en informatique (on rappelle qu’ici on ne parle que de notre domaine, compte tenu de l’expertise que nous avons acquise) est multifactorielle et nous ne pouvons répondre à cette question de manière absolue en désignant un coupable. Les entreprises du marché du numérique sont des multinationales, avec des gros enjeux d’échelle. Et au fond, désigner toutes les entreprises du pays comme coupables, ne change pas la réalité. Si des procédés mettent à mal l’utilisation des outils, nous les contournons ou nous les éliminons, on ne change pas la loi. Alors c’est sûr que quand Apple sort un nouvel OS qui divise l’autonomie de votre appareil par deux, nous ne crions pas au génie. Il en va de même avec Microsoft qui nous promet un Windows 11, après avoir clamé que le 10 serait le dernier, nous ne sommes pas ravis. Nous n’avons pas la prétention de savoir comment cela est mis en place. Nous savons et constatons simplement, avec toute notre expérience, que ça fait partie des choses qui impactent l’usage d’un ordinateur : les systèmes d’exploitation, les failles de sécurité, les logiciels installés, l’état du hardware, le système de ventilation, les comptabilités hardware et logiciel etc… Et c’est là-dessus que tout notre travail se porte pour vous fournir l’informatique la plus durable possible, tout en respectant un maximum l’environnement.

Alors si vous ou votre entreprise souhaitez faire un pas dans le vert tout en économisant sur votre prochain achat d’ordinateur, appelez-nous pour voir ce qu’il est possible de faire.

Découvrir d'autres ressources

Contact

Recevez les dernières nouvelles en matière d'informatique.

Subscribe To Our Weekly Newsletter

Get notified about new articles